Recommandations de communication sensible au genre

L’objectif principal de ce document est d’assurer une représentation équilibrée des femmes et des hommes de tous âges, assurer la communication, éviter les stéréotypes et promouvoir une représentation multidimensionnelle ainsi que fournir dans tous les messages d’Action contre la Faim une compréhension précise et globale de la violence sexiste.
 
 

RECOMMANDATIONS DE COMMUNICATION SENSIBLE AU GENRE D’ACTION CONTRE LA FAIM

 

 OBJECTIF: L’objectif principal de ce document  est :

1) d’assurer une représentation équilibrée des femmes et des hommes de tous âges, reflétant la composition de la société, ainsi que des expériences, actions, opinions et préoccupations humaines.

2) d’assurer que les communications évitent les stéréotypes, et de promouvoir une représentation multidimensionnelle d’hommes et de femmes de tous âges.

3) Faciliter dans tous les communications d’Action contre la Faim une compréhension précise et globale de la violence basée sur le genre sous toutes ses formes en tant que violation internationalement reconnue des droits humains.

 

CONSIDÉRATIONS À FAIRE POUR LES VIDÉOS ET LES IMAGES:

1) Éviter l’apparition de stéréotypes de genre (stéréotype: description des caractéristiques traditionnelles «féminines» / «masculines» et des rôles masculins / féminins, les rendant ainsi normales et inévitables tout en excluant d’autres traits et rôles possibles pour les hommes et les femmes dans la société).

Une particulière attention devrait être accordée a assurer un équilibre entre les genres:

  • Proportion de femmes et d’hommes d’âges différents
  • Les femmes et les hommes directement interviewé(e)s / cité(e)s dans le contenu actualités et des affaires courantes en tant que sources d’informations et / ou d’opinions.
  • Les participations des femmes et des hommes qui apparaissent comme 1) porte-parole; 2) experts; et 3) citoyens «ordinaires» dans le contenu d’actualité sont équilibrées.
  • Voix des femmes et des hommes dans la voix off en vidéo et / ou lors des formations.
  • Représentation des femmes et des hommes dans des rôles actifs / passifs

2) Le terme «survivant(e)» doit être utilisé plutôt que «victime» à moins que la personne touchée par la violence utilise ce terme ou n’ait survécu.

3) Dans la mesure du possible, inclure une représentation multidimensionnelle des hommes et des femmes. Cela montre les efforts créatifs déployés pour lutter contre les stéréotypes basés sur le genre et autres formes de représentation basée sur le genre.

4) Utiliser un langage sans porter de jugement, faisant la distinction entre activité sexuelle consensuelle et actes criminels, et qui ne blâme pas la victime ni le/la survivant(e) pour le crime.

5) Utiliser les informations générales et les statistiques pour présenter la violence basée sur le genre comme un problème de société plutôt que comme une tragédie individuelle ou personnelle.

 

 

SOURCES:

Indicateurs d’égalité des genres dans les médias- UNESCO – 2012. Disponible à l’adresse : http://unesdoc.unesco.org/images/0023/002310/231068f.pdf

 
 

About this document

Section: Techniques

Thematic Area: Genre

Location: Global

Type: Guider

Language: AnglaisEspagnolFrançais

Key Information

 

Year Published: 2017
Want to learn more about this?