Mettre Fin au Cercle Vicieux Entre Faim & Conflit en Republique Centrafricaine: Etude de cas d’Action Contre la Faim

Il existe un consensus général sur le fait que la faim et les conflits se renforcent l’un l’autre. La résurgence alarmante de la faim dans le monde, et notamment des risques de famines, s’aligne malheureusement avec la montée des conflits. Action contr

Il existe un consensus général sur le fait que la faim et les conflits se renforcent l’un l’autre. La résurgence alarmante de la faim dans le monde, et notamment des risques de famines, s’aligne malheureusement avec la montée des conflits. Action contre la Faim reconnaît qu’il est impossible de lutter efficacement contre la faim sans s’attaquer aux éléments clés du cycle faim et conflit.

Dans ce contexte, et par rapport à La résolution 2417 du Conseil de Sécurité du mai 2018 qui reconnaît l’insécurité alimentaire liée aux conflits comme une question de la paix et de la sécurité, Action contre la Faim a développé des études de cas afin d’illustrer ce cycle et de proposer des solutions concrètes et contextualisées.

La Centrafrique présente des éléments clés du cycle faim et conflit, et cette étude de la Republique centrafricaine permet d’identifier quels éléments sont à traiter en priorité pour le briser, à savoir : le contexte de violences chroniques qui fragilise l’Etat et les populations ; le délaissement du secteur agropastoral, à l’origine d’une dégradation de la crise sécuritaire et alimentaire; et la restriction de l’espace humanitaire qui réduit l’accès des populations aux services de base.

A propos de ce post

Section:
Domaine(s) thématique(s): Plaidoyer, Sécurité alimentaire et les moyens de subsistance
Emplacement: Central African Republic
Type: Étude de cas
Langue(s): Français

Information clé

Want to learn more about this?