Résilience nutritionnelle: analyse et planification participatives

Cette étude de cas décrit l’approche, la mise en œuvre et les leçons apprises d’une analyse de la résilience nutritionnelle au Cambodge.

Les taux de malnutrition élevés et les risques de catastrophe importants sont courants dans le domaine de l’opération humanitaire. Les causes de la malnutrition, qu’elles soient structurelles ou liées à un choc, sont complexes et nécessitent une analyse approfondie et contextuelle. Pour favoriser cette analyse nécessaire, alliant nutrition et résilience, la mission d’Action contre la Faim au Cambodge a mis à l’essai un ensemble d’analyses reposant sur la notion de résilience nutritionnelle.

 

Une analyse causale de la nutrition (ACN) et une analyse et une mesure participatives de la résilience (PRAM) ont été menées simultanément dans une zone d’intervention d’Action contre la faim. En conséquence, l’ACN a identifié 14 causes majeures et importantes de malnutrition et le PRAM a identifié 15 faiblesses en matière de résilience. Chacun de ces éléments a été analysé en détail. Sur la base de ces résultats, Action contre la Faim a pu hiérarchiser un ensemble d’activités pour la résilience nutritionnelle avec une rationalité claire.

 

Les résultats de ces analyses ont ensuite été présentés et discutés avec chaque village, avec le soutien d’une intervention d’Action contre la Faim dans le cadre d’un processus de planification d’action communautaire participative. Les plans d’action communautaires en faveur de la résilience en matière de nutrition ont donc été élaborés pour guider les interventions d’Action contre la Faim, mais aussi pour aider les dirigeants des communautés à prendre d’autres initiatives gouvernementales ou sociales.

Information clé

Want to learn more about this?